L’accident vasculaire cérébral

L’Accident Vasculaire Cérébral

Prenez rendez-vous avec un Kinésithérapeute à Tel-Aviv ou Ashdod – www.kinetelaviv.com

Définition : L’AVC est provoqué par l’obstruction des artères irriguant le cerveau ou bien par hémorragie suite à la rupture d’une de ces artères. Il s’en suit une perte soudaine de la fonction cérébrale.

Les cabinets de kinésithérapie d’ Ashdod et de Neve Tsedek – Tel-Aviv sont parfaitement équipés pour effectuer cette rééducation (possibilités de soins à domicile).

L’accident ischémique transitoire

L’AVC peut être transitoire, c’est l’accident ischémique transitoire
(AIT). L’AIT peut passé inaperçu, il ne laisse bien souvent aucune sequelle.
Le cerveau n’ayant pas été irrigué pendant seulement un court
moment. Il est néanmoins important de savoir le repérer puisque l’AIT
est un facteur de risque important d’un AVC futur. L’AIT si il est repéré
est donc une chance de pouvoir prévenir et d’ éviter l’AVC futur en prenant
les traitements adéquats.

Symptômes de l’AIT :

kinésithérapeute à Tel-Aviv

L’accident vasculaire cérébral Permanent

Malheureusement le déficit sera permanent lorsque le cerveau ne
sera pas irrigué pendant un long moment.

Il existe deux types d’AVC:

  •  L’ AVC ischémique (80 % de l’ensemble des AVC) : ils sont dus à l’occlusion d’une artère cérébrale .
    L’ occlusion est le plus souvent dû soit à un athérome obstructif, soit
    un caillot ayant migré puis obstrué l’artère.
  • L’AVC hémorragique : ils sont dus à la rupture d’un vaisseau
    sanguin, souvent en mauvais état, dû à une hypertension arterielle
    et/ou une malformation physiologique de la paroi arterielle.

Pronostic

Le pronostic d’une personne ayant fait un AVC dépend de la vitesse de
sa prise en charge par les soignants. Chaque minute perdue, c’est deux millions de neurones détruits.
Lors du mois suivant l’AVC le risque de décès est de 20 à 30%. Le pronostic à moyen et à long terme
dépend essentiellement du degré de l’atteinte. Le risque de décès se prolonge
malheureusement au-delà de plusieurs mois, en effet la mortalité
un an après l’AVC atteint près de 40 % des personnes touchés.

Les facteurs de risques

Nous connaissons aujourd’hui bien les facteurs de risque de l’AVC. Si
certains sont indépendants de notre volonté d’autres sont controlables.
En agissant dessus vous diminuerez de manière conséquente le
risque de faire un AVC.

Facteurs de risque que vous pouvez contrôler:

  • Hypertension artérielle
  • Hypercholestérolémie
  • La fibrillation auriculaire
  • Diabète
  • Embonpoint
  • Consommation excessive d’alcool
  • Sédentarité
  • Tabagisme
  • Stress

Facteurs de risque incontrôlables

  • Âge
  • Sexe
  • Antécédents familiaux
  • Origine ethnique
  • AVC ou ICT (ischémie cérébral
    transitoire) antérieurs

La rééducation avec un kinésithérapeute à Tel Aviv

La rééducation est primordiale dés que le patient est prêt à la démarrer. La restauration de la fonction, la lutte contre l’enraidissement articulaire ou la lutte contre la spasticité devront être entamer dés les premieres semaines. Nous observons en premier lieu chez le patient une phase flasque puis une phase spastisque (contraction involontaire du muscle). un bilan complet pourra être éffectué avec un kinésithérapeute à Tel-Aviv au centre Neve Tsedek afin de mettre en place une stratégie de rééducation.

Julien Encaoua – Kinésithérapeute à Tel-Aviv et Ashdod

One Reply to “L’accident vasculaire cérébral”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *